Visite Jardin d’Unieux expérimentation sur broyat 1er juillet

Pour une première, c’est plutôt phénoménal ! On verra en fin d’été le résultat…

Pour faciliter la mise en œuvre de surfaces propices à la production maraîchère, dans une perspective de revitalisation des sols partout où cela sera possible, un partenariat est envisagé avec la coopérative locale « Compost’Ond » qui dispose de quantités importantes de broyat de végétaux et de compost de manière régulière. Nous envisageons ensemble comment mettre facilement en place des jardins inspirés de techniques de permaculture sur des buttes de 20 cms alternant broyat de bois, végétaux verts et compost en fond, directement installé sur des zones en herbe fauchées, sans retournement de terre préalable.

21 mai, nouveau jour de jardinage en commun

Mise en culture du jardin de Bel Air

Bashkim, Bénédicte, Ilir, Sébastien, Erlion et Philippe ont fauché, bêché, greliné, préparé le sol et planté patates et pieds de tomates, semés salades et courgettes. Il reste quelques places pour mettre encore quelques plants. Les graines de courge remises à Bénédicte par Laurent sont en train de finir leur germination avant de trouver la terre ferme… Les trous sont en place…. Des pois vont venir apporter de la hauteur et des fleurs illuminés le sol et attirer les anges voleuses. Une terre noir riche forte et belle sur une grande partie.

Vendredi Bénédicte et Bernadette ont complétés les plants de tomates et planté des petits pois nains donnés par un autre jardinier des jardins familiaux. Elles ont ajouté des soucis autour des patates pour éviter les doryphores et des œillets d’Inde au centre des tomates.

Matinée patates et courges en butte et broyat à Unieux

Evé, Rémi, Vincent et son petit-fils ont finalisé, planté, arrosé et protégé du soleil brûlant cinq nouvelles buttes mises en culture. Les tritons et têtards de la marre, la balançoire et autres exploits improbables ont agrémenté la matinée au grand bonheur du dernier né de l’équipe et de son grand père…

Date de prochaine Assemblée

Notre prochaine rencontre se tiendra mercredi 20 mai à 18h30

Dans le contexte de difficulté de rencontre en présentiel, avec limite à 10 participant.e.s et difficulté de trouver un lieu nous accueillant , nous envisageons de faire cette assemblée en visioconférence sur le site open source Meet-jitsi
>>> Pour participer, demandez le lien d’accès à coopalterterri42@orange.fr

A l’ordre du jour :

  1. point sur l’opération « patates et Courges » et perspectives de développement,
  2. le lancement du système informatique de gestion de la monnaie temps,
  3. l’organisation des commissions et groupes thématiques, de fonctionnement ou d’action…

Premier « chantiers collectifs » dans nos jardins en commun

Ce samedi 9 mai comme convenu nous nous retrouvons à Firminy pour une journée de jardinage : discussion , partage des tâches… Nous décidons de faire 2 groupes, un pour st Ferréol, un pour Rozier.

Matinée :

Sur Rozier l’herbe a été coupé ,  la terre est très agréable à travailler . La préparation des 25 points de plantation se réalise rapidement.

Les poquets de 3 graines de cucurbitacées sont vite semées ( voir plan pièces-jointe) . Du coup tout est terminé pour midi . merci à Vincent, Christian, Laurent, Olivia, Evé, Rémi. et Christiane pour le terrain.

Sur St Ferreol le terrain, plus grand, a été préparé pour les pommes de terre. Merci a Philippe, Erlion, Bachrim, Mhamed, Michel, Guillemette, Sylvie. Et Pascal et Élisabeth pour le terrain.

Après-midi :

Olivia et Laurent sont allés à St Chamond planter des tomates dans le jardin partagé.

Evé et Rémi ont remplacé Guillemette et Sylvie à St Ferreol.

Après un casse-croûte partagé, le terrain étant plus dur , le travail s’est terminé vers 15h30

Produisons patates et courges en quantité pour l’automne

> Mettons nos jardins en « mode abondance », en vue de mutualiser et gérer ensemble les récoltes à l’automne…
> Organisons notre premier réseau d’échange solidaire qui permettra à celles et ceux qui en auront le plus besoin de ce que nous aurons mis en culture dans nos jardins au printemps, en bio et permaculture…  
  Dans le contexte de crise économique et sociale sans précédent que nous allons connaître suite à la crise sanitaire liée au coronavirus, les mois à venir vont être extrêmement difficiles pour toutes celles et ceux qui vivent en situation précaire.

C’est pourquoi nous appelons à multiplier les surfaces mises en culture, individuellement ou collectivement, dés maintenant, en commençant par les espaces en herbe dans les jardins de celles et ceux qui ont la chance d’en avoir…

Ce sera la première base concrète pour engager et développer notre projet coopératif et citoyen au service de l’intérêt collectif…

Les conseils de Julien Thomas

Quelques idées et propositions pour le jardinage :

Pour ceux qui n’ont jamais démarré de jardin, qui ont du temps maintenant mais qui n’ont en auront plus à la reprise, deux des légumes productifs à faible entretien sont les pommes de terres et les courges.

Ils demandent juste un accès à de la matière organique en quantité, qui est facile à trouver en ce moment.

Culture de la pomme de terre sous paillis, sur gazon (qui permet de désherber aussi)
(si vous plantez sur « mauvaises herbes », mettre une double couche de carton en faisant des trous au couteau pour poser les patates au sol)
https://www.youtube.com/channel/UClLqiXrGWSgqzY1jIeliepw

Culture de la courge (musquée, potimarron, citrouille …)
Elle se cultive facilement sur
– sol riche amendé en matière organiques, avec paillis pour éviter la sécheresse
– tas de compost, compost de déchets verts
– cultures en lasagne (cf fiche technique ci-jointe)
– voir déchets verts non compostés si vous préparez pendant un bon mois en apportant une bonne quantité d’urine diluée à 10% au début (attendre un mois avant plantation), puis tous les 15 jours (arrêter 15 jours avant la récolte), https://www.youtube.com/watch?v=FPJbwqNBwUs

Où trouver des semences ?
Pour les pommes de terre, prendre vos vieilles petites patates qui ont germé (les grosses peuvent être facilement coupées en deux ou en trois). Sinon les petites patates en magasin bio (éviter les rattes pas productives et délicates à cultiver sauf si c’est bien sûr pour le plaisir).
Pour les courges, on peut les récupérer du commerce mais c’est souvent de l’hybride … si besoin je mettrai à disposition des semences de Courges longue de Nice (qui font courge et courgette)

Où trouver de la matière organique ?
Pour le compost, voir les différents sites du collectif Compostons Collectif (en général, leurs composteurs débordent)
https://www.facebook.com/compostonscollectif/?fref=ts

Pour le paillis, broyat de bois, gazon, compost de déchets verts : appelez les paysagistes, en ce moment les déchetteries sont fermées, du coup ceux qui n’ont pas de site de stockage ne savent pas où les écouler. Par contre il faut un accès pour une remorque ou petite camion et vous livreront tout d’un coup (et 1 et 10m3). Le compost de déchets verts éventuel est à chercher sur place. TOUTES les matières organiques sont bonnes à prendre.

Bonne journée

Julien

Mise en action du groupe permaculture – Invitation de Laurent

La permaculture m’a depuis longtemps inspiré ….

Je recherche de la motivation pour faire mon jardin . Merci à toutes personnes qui ont participé à la cure de sève de bouleau prélevé en zone + 5 (permaculture) . J’ai eu de bon retour très motivant .

Cette période de confinement m’a permis de planté 40 arbres et de greffe du cerisier , du pommier , aujourd’hui les greffe commence à partir , motivation .

C’est la période de lancement du jardinage , j’ai trouvé pas mal de pommes de terre , et les ai plantées . Ce jour ci ,  je suis dans la vigne .

Je souhaite développer un système de permaculture : des échanges ,  discutions …. avec des personnes , de l’entraide pour jardiner .

Mes possibilités : du potager , un poulailler , des fruits . Je suis a st Chamond côté st Etienne .

Au personnes qui sont intéressé pour constituer un petit groupe : 

Laurent guilhot

vfrlaurent@gmail.com

Plusieurs projets inspirants

Coopérative Intégrale Catalane

___

« Un éco-système pour le XXIème Siècle »
Tera est un projet de développement territorial qui vise à créer un écosystème coopératif pour relocaliser à 85% la production vitale à ses habitants, abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, valoriser cette production en monnaie citoyenne locale, émise via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté pour chacun de ses habitants.

___

Coopérative Intégrale de Bassin de Thau

La Coopérative Intégrale de Bassin de Thau veut être :

  1. Un processus de transition, basé sur l’entraide et la coopération, pour générer un système politique, social et économique hors du capitalisme. Ce processus part de la base, du local, jusqu’au global et au plus coordonné.
  2. Une structure qui prétend intégrer tous les secteurs d’activité nécessaires pour vivre. Elle comprend donc tous les éléments basiques d’une économie : la production, la consommation et l’organisation des échanges. Il s’agit de concevoir et de mettre en place petit à petit et durablement un réseau qui affirme son autonomie par rapport aux institutions existantes.
  3. Une organisation politique pour répondre par nous-mêmes à tous nos besoins (santé, éducation, alimentation, logement, énergie…), en favorisant l’autonomie locale et en généralisant l’usage de produits écologiques locaux ou de services réellement nécessaires pour notre quotidien. Ainsi il s’agit aussi de la promotion d’un autre mode de vie par une remise en cause de notre rapport à la technologie et à la consommation.
  4. Une volonté de faciliter l’auto-organisation de nos vies en fournissant des mécanismes et des outils qui permettent le développement stable de réalisations sociales et écologiques. Bref un cadre coopératif de relations solidaires qui échappe autant que possible aux règles du marché et au contrôle de l’État.

Comptes-rendus des premières assemblées plénières

Assemblée du 10 mars 2020

Élaboration des bases du projet aboutissant à la vidéo de présentation et au présent site… Compte-rendu et synthèse des groupes de travail du 10 mars 2020

___

Première assemblée plénière 7 janvier 2020

Présentation générale de la dynamique :
Économie des communs, alternatives monétaires citoyennes et coopérative territoriale

Synthèse des échanges du 7 janvier 2020